AUTOUR DU MONDE,  CONSEILS VOYAGE,  EUROPE,  FRANCE,  LES LANDES

[ VOYAGER À VELO ] NOTRE MATÉRIEL

Vous l’avez vu, en Août 2020 nous sommes partis réaliser notre premier voyage à vélo : le tour des Landes ! Une des plus importantes parties dans l’organisation de notre voyage a été de lister tout le matériel dont nous avions besoin.

Nous vous partageons aujourd’hui cette liste, pour vous montrer quelles erreurs nous avons fait, et vous aider à organiser votre prochain voyage également !

Et pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, retrouverez l’intégralité du programme détaillé de notre tour des Landes à vélo en cliquant ici !

1. Vélo et accessoires

Commençons par le commencement, le vélo et les accessoires ! Pour l’occasion, on a choisi de « marquer le coup » en se faisant prêter un tandem pour faire ce tour des Landes. 

Vélo – tandem : il en existe de toutes gammes, dans tous les prix, vous trouverez même des tandems type vélo de course… C’est le point le plus important de votre équipement alors pensez le bien !
Deux casques (un par personne) : modèle Van Rysel RoadR 100 noir – C’est une entrée de gamme de chez Decathlon mais c’est largement suffisant pour débuter. Ils sont confortables et surtout, réglables.
Sacoches arrières étanches 2 x 20L : on nous les a prêtées également mais vous trouverez un modèle similaire chez Decathlon en cliquant ici. Directement posées sur le porte bagage, elles se détachent facilement et sont résistantes.
Remorque : modèle vidaXL – on nous l’a également prêtée et on a eu un peu peur au départ à cause du fait qu’elle n’ait qu’une seule roue. En réalité c’était un avantage car on a trouvé ça beaucoup plus maniable lorsqu’on conduisait sur certains chemins. 
Un antivol enroulé : vous en retrouverez un peu partout chez tous les revendeurs, c’est assez classique.
Un antivol en U : idem, à retrouver un peu partout. Il en existe avec un cable en acier complémentaire qui permet d’attacher l’intégralité du vélo (roue avant comprise).
Un tandeur : ça nous a été utile pour attacher un sac sur le porte bagage. À ne pas négliger !
Deux gourdes (une par personne) : on avait des gourdes très standards Aptonia de chez Decathlon, qui nous ont largement suffit ! Pour certaines conditions climatiques, il faudra peut être investir dans un support plus résistant aux températures. Nous avions également pris le support de gourde au guidon chez Decathlon.

2. Outils indispensables

On a pris quelques outils avec nous pour pouvoir gérer s’il nous arriver quelque chose sur la route, mais on a choisi de ne pas trop se charger car nous n’allions pas réellement dans des endroits reculés et n’étions pas en autonomie. Nous faisions étape tous les soirs dans des villes ou villages où nous espérions trouver le matériel nécessaire en cas de grosse crevaison par exemple. Au final on a regretté de ne pas avoir pris une simple chambre à air de rechange par exemple, donc on réajustera très certainement cette liste de matériel lorsque nous repartions pour ne pas la négliger.

Nous avions donc simplement pris avec nous :

– Un jeu de démonte pneus
– Un kit de crevaison
– Une pompe à vélo
– Un jeu de clés
– Une clé de 10
Un jeu de clés allen

3. Matériel de camping

Pour le matériel de camping, on possédait déjà pas mal de choses et on s’équipe principalement chez Decathlon. On ne les présente plus: les tarifs sont très attractifs et tout est très bien étudié pour faciliter l’utilisation.

Une tente : modèle 2 secondes Easy, fresh & black – on l’a achetée spécialement pour ce voyage car les tentes classiques que nous utilisons habituellement prennent soit trop de place, soit trop de temps lorsqu’il faut les monter et démonter tous les jours. On a été conquis par sa vitesse d’installation et la place qu’elle nous prenait. On l’a tout simplement installée sur le sac de la remorque, c’était parfait.
Deux sacs de couchage (un par personne) : modèle Arpenaz 20° – c’est un modèle de base que j’avais déjà d’un précédent voyage, donc on les a réutilisés. Si c’était à refaire, j’en prendrai des plus chauds car il a 2-3 nuits où on a eu super froid sous la tente, pourtant en plein mois d’Août !
Deux oreillers (un par personne) : modèle Ultim Confort – on s’est “fait plaisir” avec ces oreillers car très sincèrement ils prennent beaucoup (trop) de place lorsqu’on est à vélo. Par contre, ils sont à mémoire de forme et très confortables ! On les reprendra sans soucis pour repartir en camping.
Un matelas gonflable : modèle Air Basic 120 cm – cela fait plusieurs années que je l’ai et il n’a pas bougé ! Je pense qu’on peut faire plus confortable mais pour le prix c’est vraiment top, il fait largement l’affaire. J’avais pris le modèle en 120 pour pouvoir également l’utiliser dans ma voiture :p
Un gonfleur électrique : pompe électrique et rechargeable – même histoire, on s’est fait plaisir sur ce coup là mais c’est vraiment sans regret. Après des km et des km à vélo, c’est cool de regarder le matelas se gonfler tout seul 😉
De la corde : j’en ai toujours pris pour le camping et c’est pour moi un indispensable. Cela permet d’étendre du linge au camping ou de faire une réparation rapido en attendant de rejoindre la civilisation !
Une lampe : modèle BL 40 Lumens – cela fait quelques années que je l’ai aussi et elle fonctionne toujours ! Elle est assez petite mais ça permet de ne pas s’encombrer et d’avoir un point d’éclairage dans la tente.
Un adaptateur de camping : on l’a pris au cas où et on a bien fait, 90% des camping où on était nécessitaient cet adaptateur. On a choisi un modèle assez long (3 mètres) pour pouvoir relier la tente aux prises, et laisser charger nos batteries externe dans la tente lorsqu’on partait manger par exemple.

Nous avions également à disposition une mini table et des chaises pliantes qui auraient pu rentrer dans la remorque, mais hônnetement ça nous aurait beaucoup trop chargés et on n’en aurait pas réellement eu l’utilité… Donc on ne les a pas pris et c’est sans regret.

En revanche, si vous pensez manger à la tente tous les soirs, pensez à prendre le matériel adéquat pour pouvoir vous installer à même le sol. Vous pouvez prendre une bache par exemple, car peu de camping mettent des tables de pique-nique à disposition.

4. Pour faire la popote

Et c’est ici qu’on a le plus abusé… 

On pensait manger au camping certains soirs donc on avait prévu de quoi faire niveau matériel de cuisine. Mais sur le moment, on était toujours en vadrouille à droite, à gauche… Donc on a utilisé le rechaud et le set de popote… Zéro fois…!!! Il ont donc voyagé comme il faut, sans servir du tout ! Héhé. 

La prochaine fois on se mettra d’accord sur ça dès le départ, car même si ce sont de petits objets, ça prend très rapidement de la place (et du poids !).

Idem ici, la majorité de l’équipement vient de chez Decathlon :

Un réchaud : modèle bleuet compact – je l’ai acheté il y a quelques années en même temps que le reste et il est super pratique car vraiment petit. En revanche il faut vraiment le poser sur une surface plate car c’est la bouteille de gaz qui fait toute la stabilité du réchaud. Même pour la randonnée je recommande sans soucis !
Un set de popotte (casserole, assiettes, verres et couverts) : le modèle que j’avais acheté à l’époque n’est plus en magasin mais vous pouvez en trouver un similaire en cliquant ici. Très compact et vraiment pratique pour le café du matin ou pour se faire cuire quelques trucs à la tente ! C’est pas de la grande cuisine mais ça dépane largement.
Un couteau : opinel modèle numéro 7 carbone – j’ai toujours eu un opinel avec moi pour les week-ends ou les semaines en camping, et c’est l’idéal selon moi. Ça coupe tout très bien, et ça ne prend pas de place. On valide !
Une éponge : je ne vous fait pas un dessin, mais c’est pas mal d’en prendre une car ça peut toujours servir 🙂
Un briquet : idem, c’est indispensable pour voyager car ça sert toujours !
Un décapsuleur / ouvre boîte : n’oubliez pas l’apéro ! 🙂
Un torchon : on ne l’a finalement pas pris car on s’est servis de notre papier toilette pour tout et rien, c’était suffisant.

Sel, poivre, épices… : à votre convenance et dans l’idéal dans de petits contenants.
Une réserve d’eau (bouteille d’1L) : beaucoup prennent carrément un bidon d’eau, je trouve ça trop encombrant. On avait les deux gourdes + cette bouteille pour les journées où on ne trouvait pas d’eau tous les 5km. Assez pratique ! L’idéal resterait d’investir dans une gourde d’1L pliable, à voir pour une prochaine fois !
Des sacs poubelle : faire du camping c’est bien, garder les lieux propres c’est top ! On a pris des sacs poubelles de salle de bain, car ils sont compacts et surtout, je pouvais les réutiliser à la maison si on utilisait pas tout.
Des barres de céréales : on ne savait pas trop comment on allait gérer les fringales et ce qu’on aurait à disposition donc on a anticipé. Et c’était pas mal, assez nourrissant et ça nous a permis de nous caler surtout le matin.
De la lessive liquide : on est partis 10 jours avec peu de chance, alors tous les jours je lavais les vêtements aux sanitaires des campings. C’est pas qu’on sentait mauvais mais presque !! 🙂
Du liquide vaisselle : c’est comme pour l’éponge, à prendre si vous prenez tout le nécessaire de cuisine… Sinon c’est inutile.

Comme on n’a pas mangé une seule fois à la tente, si on devait repartir en vadrouille on switcherait certainement tout le matériel nécessaire en cuisine. On ne conserverait que le couteau et le décapsuleur (héhé au cas où), le briquet, la réserve d’eau et les sacs poubelle, la lessive liquide et les barres de céréales. 

5. Trousse de toilette

Une des parties qui m’a pris le plus de place ! Oui monsieur, je suis une fille ! 🙂 En réalité ça va très vite et c’était sans regrets puisque tout ou presque nous a servis. Sauf la trousse de premiers secours, of course !

Du shampooing et du savon
Du shampooing sec
Du déodorant
Deux brosses à dent (une par personne)
Du dentifrice
De la crème hydratante
Du maquillage (fond de teint, liner, mascara, labello…)
Un lisseur

Une brosse à cheveux
De la crème solaire

 

Du papier toilette humide
 Un coupe ongle et une pince à épiler
Une pince à tique
Une trousse de premier secours

Du doliprane et de l’imodium lingual
Un rasoir
Des préservatifs
De l’anti-moustiques en spray
Des masques

Du gel hydroalcoolique

6. Nos vêtements

C’est sur cette partie qu’on a essayé d’être le plus malin et le moins exigeant. Dans la mesure où on est partis en plein mois d’Août avec une très belle météo, nous avons pu nous permettre de ne pas prendre de vêtements très chauds ou de pluie… Donc mine de rien, ça allège énormément le package ! L’intégralité de nos affaires rentrait dans les sacoches sur le porte bagage (nous avions chacun notre sacoche). C’était pratique et assez facile à organiser. 

2 cuissards / shorts par personne
2 débardeurs par personne
2 brassières 
3 culottes / caleçons
3 paires de chaussettes par personne
Une paire de basket par personne
Une paire de tongs par personne

Des lunettes de soleil
Une veste chaude et un coupe vent

Une robe / tenue de ville
Un pyjama
Un maillot de bain

Une serviette microfibre
Un petit sac à main / sac à dos pliable…

Personnellement j’ai utilisé des shorts de course à pied avec cuissards intégrés, que je trouve très pratique à vélo. Je ne suis pas fan des shorts avec rembourrage exprès pour le vélo ! 🙂 Pour les débardeurs, on a pris des hauts en polyester ultra respirants et légers. Ce n’est pas trop cher et c’était parfait pour la chaleur d’été.

On ne les a pas utilisés mais vous pouvez vous servir de sacs en tissu si vous souhaitez compartimenter vos vêtements. C’est très léger, et ça permet de mieux répartir vos affaires. De la même façon, vous pouvez être malins dans la sélection de vos vêtements en utilisant par exemple votre maillot de bain comme pyjama, ou votre paire de tong en chaussures de ville ! Notre serviette microfibre nous a servis aussi bien pour la douche que pour la plage.

N’hésitez pas à ajouter un pantalon, des gants ou un kaway si vous partez dans une région où le climat n’est pas très fiable, ou à une saison plus difficile. On a vite froid à vélo et ça peut être très handicapant, alors ne négligez pas cette partie !

7. Côté loisirs

L’idée étant de créer du contenu pendant notre voyage, nous sommes partis assez équipés. Sans regret non plus puisque tout ce que nous avons amené niveau matériel électronique, nous l’avons utilisé tous les jours !

Nous avons amené un sac imperméable pour pouvoir tout ranger, et, au cas où, ne pas s’inquiéter de la pluie lorsque nous étions à vélo. On attachait le sac sur le porte bagage, ce qui nous a permis de le prendre rapidement à chaque fois que nous descendions de vélo et le garder toujours avec nous, même en allant faire les courses.

Un drône et ses chargeurs : modèle DJI Mavic Air 2 – nous l’avons depuis cet été, et il est vraiment top. Très léger, facile d’utilisation et une définition photo/ vidéo impeccable ! On fera un article complet à son sujet.
Une GoPro et ses chargeurs : modèle GoPro HERO5 Black – c’est loin d’être la dernière mais elle est géniale. Elle filme en 4K et est idéale pour les grands angles, paysages, filmer à la plage… On ne s’en lasse pas.
Un chargeur téléphone : nous avons un iphone tous les deux donc nous n’avons pris qu’un seul chargeur.
Une batterie externe : indispensable pour recharger ses appareils. Avec une seule prise au camping nous n’avions pas le temps de tout charger le soir. Celle que nous avions est bien, en revanche elle est assez longue à recharger. 
Un sac imperméable : nous n’en avions pas jusqu’à maintenant et c’est pourtant essentiel pour tout le matériel électronique ! On a choisi un 20L pour tout rentrer, et c’était notre sac au quotidien. On ne regrette pas de l’avoir acheté.
Un porte téléphone / sacoche vélo : je me le suis fait prêter mais c’était mon « sac à main » pendant le séjour. J’y avais tout les téléphones, CB etc… et il était accroché à mon guidon. Cela me permettait de toucher au téléphone sans decendre du vélo, et de pouvoir l’enlever rapidement lorsqu’on allait faire 2 courses par exemple. On vous le conseille ! 

Si vous avez la moindre question concernant l’utilisation de ce matériel, n’hésitez pas à nous mettre un petit commentaire en bas de page, on sera ravis d’échanger avec vous !

8. À ne pas oublier

Maintenant que tout le matériel est listé et que votre valise est prête, il vous manque 2-3 essentiels à amener avec vous ! On pense aux papiers d’identité, à la carte vitale et à la mutuelle. Si vous avez des maladies particulières, penser à amener tous les justificatifs nécessaires. On ne parle pas de malheur mais il faut que les urgences soit en mesure de connaitre votre passif et d’agir immédiatement en cas de soucis, c’est donc un indispensable.

On pense également aux finances. Prévoyez un peu d’espèces, et votre carte bancaire. L’idéal étant d’en prendre une seconde, à cacher dans un autre endroit, pour toujours avoir un plan B en cas de vol de votre première CB. Notez vous quelque part les numéros d’urgence tels que l’assurance de votre carte bancaire, ça peut toujours servir et c’est mieux de ne pas avoir à chercher partout à l’instant T !

Et vous ? À quoi ressemblait la liste de votre matériel pour le premier voyage à vélo ?

Pour ceux qui ne sont pas encore partis, on espère que cette liste vous aidera à établir tout le matériel dont vous avez besoin et à vous organiser ! 

N’hésitez pas à nous mettre un petit commentaire pour nous raconter tout ça !

 

Vous avez aimé l’article ? N’oubliez pas de l’épingler sur Pinterest pour le retrouver facilement !

3 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *